Accueil > Consultation psychologue > Psychologue en clinique > Pour quelles raisons obtenir un diagnostic psychologique ou un diagnostic psychiatrique proche Paris 75020 ?

Pour quelles raisons obtenir un diagnostic psychologique ou un diagnostic psychiatrique proche Paris 75020 ?



Pour quelles raisons obtenir un diagnostic psychologique ou un diagnostic psychiatrique proche Paris 75020 ?

Il est aujourd'hui fréquent de voir des personnes rechercher un psychologue ou un psychiatre à Paris pour que celui-ci établisse un diagnostic, à l'aide de tests de personnalité, d'outils d'évaluation et de bilans psychologiques.
La demande est grandissante, tout comme l'est le nombre de diagnostics différents. De nombreux individus sont à la recherche d'un mot qui pourra, enfin, définir, expliquer, encadrer le mal dont il souffre, au sens littéral du terme.

Ces demandes sont fréquentes pour établir des diagnostics d'autisme, de syndrome d'Asperger, de TDAH (Trouble du déficit de l'Attention avec ou sans Hyperactivité), mais aussi de douance (chez les individus appelés surdoués, surefficients, à Haut Potentiel ou encore précoces). Le champ psychotique regorge de diagnostics : schizophrénie, schizoïdie, psychose maniaco-dépressive (aujourd'hui souvent appelée trouble bi-polaire), paranoïa, personnalité paranoïde, etc.
De nouvelles entités sont régulièrement créées face à des symptômes incompris et examinés trop précipitamment : le trouble de personnalité borderline, souvent nommé "état-limite" connait aujourd'hui une importante diffusion.
Parfois, les diagnostics sont effet de mode, et l'on entend à tout bout de champ parler de pervers narcissique, dont la nomination est impropre, de personnalité narcissique, d'hypersensibilité, d'histrionie, de personnalité abandonnique ou névrose d'abandon, etc.

Chacun de ces diagnostics a une fonction et une construction singulière dans l'histoire de la psychiatrie, de l'Antiquité à nos jours, que les cliniciens se doivent de connaitre, cela fait partie de la formation permanente dans laquelle ils sont engagés. Toutes fois, cela ne signifie pas que chacune de ces nominations revêt la même pertinence clinique. Le clinicien doit pouvoir, dans l'ensemble de ces entités diagnostiques, faire le tri et choisir d'opérer avec les instruments qu'il sait les plus adaptés.

Si nous sommes d'avis que le diagnostic est un outil précieux pour la conduite d'une psychothérapie et d'une psychanalyse, nous pouvons affirmer que recevoir un diagnostic sans traitement, c'est à dire sans le suivi psychothérapique indiqué est une erreur clinique majeure.
Certaines personnes se voient attribuer un diagnostic à la hâte, de la part d'un proche qui croit s'y connaitre dans le domaine, ou via une recherche de diagnostic en ligne, voire de la part d'un professionnel du champ médical ou psychologique qui ne prendra pas pour autant la peine d'accompagner et d'orienter le patient vers un traitement à même d'aider l'être à se dégager de ses symptômes et à avancer dans son existence.

Aussi, nous invitons celles et ceux qui souffrent de leurs symptômes à consulter un psychothérapeute ou un psychanalyste avant de se précipiter dans la recherche d'un diagnostic à tout prix. L'association libre que permet le cadre psychanalytique offre la possibilité d'approcher, pas à pas et non dans la précipitation, le cœur de ce qui fait souffrir l'être, le bloque ou l'empêche de vivre sa vie paisiblement.

Pour rencontrer une psychothérapeute à qui vous pourrez parler de vos symptômes et des questions que soulèvent chez vous le diagnostic, vous pouvez contacter Marine Lalonde, qui reçoit quotidiennement au 14, rue de Birague 75004 Paris, proche de la place de la Bastille.
Contactez-nous