Accueil > Consultation psychologue > Symptômes en psychologie > Comment une psychothérapie ou une psychanalyse peut traiter les pensées obsédantes et les troubles obsessionnels et compulsifs proche de Paris 75011 ?

Comment une psychothérapie ou une psychanalyse peut traiter les pensées obsédantes et les troubles obsessionnels et compulsifs proche de Paris 75011 ?



Comment une psychothérapie ou une psychanalyse peut traiter les pensées obsédantes et les troubles obsessionnels et compulsifs proche de Paris 75011 ?

Les idées obsédantes peuvent également être appelées idées fixes, pensées envahissantes, intrusives ou encore obsessionnelles. On trouve également le terme de phobies d'impulsion pour parler d'une pensée compulsive. Elles font partie de ce qui se nomment les TOC, les Troubles Obsessionnels Compulsifs.
Ces idées correspondent à des pensées souvent involontaires, qui s’imposent et occupent l’esprit, tournent « en rond » et qui, bien qu’elles peuvent paraître absurdes ou dénuées de sens, sont très difficiles à faire disparaître. Parfois simple source de nuisance, elles vont quelquefois jusqu’à représenter une véritable souffrance pour la personne qui les supporte, en déclenchant notamment de l’angoisse et de l’anxiété.
Des tentatives de solutions, véritables mécanismes de défense, peuvent alors apparaître : évitement de certaines situations, rituels « magiques » et compulsifs, contraintes, consommation de produits (cannabis, alcool, médicament, etc.). visant à faire disparaître les pensées obsédantes.

Ces pensées sont de différentes natures.
Elles se rapportent parfois au passé, prenant alors la forme de réminiscences (souvenirs du passé, accompagnés ou non d’un sentiment fort tel que la honte, le chagrin, la colère) ou se représentant comme des regrets ou des reproches (« j’aurai du faire ceci », « si ça s’était passé comme ça »,…).
Ses idées peuvent tout aussi bien concerner le futur proche ou lointain et déclencher une peur envahissante, une grande appréhension ou de forts doutes.
Ses pensées sont quelquefois violentes pour celui qui les ressent : impulsions agressives, peur de faire du mal à quelqu’un ou de se faire du mal à soi-même, impulsions suicidaires. La technique psychanalytique permet de mettre à jour les origines de ses pensées afin que celles-ci puissent s’estomper en intensité et en fréquence, voire disparaître.

Dans d’autres circonstances et à travers des mécanismes psychiques très différents, ces idées se présentent sous formes de voix, étrangères ou connues, qui traduisent un profond malaise.

Ces pensées obsessionnelles reflètent un mal-être psychique sur lequel une psychothérapie, parfois brève, pourra avoir des effets. Ces idées ne sont pas là par hasard, elles expriment, parfois de manière transformée, ce que l’être voudrait ne pas savoir de lui-même, de ce qu’il pense, ressent ou imagine. Parler à un psychothérapeute de ces pensées permettra, au fur et à mesure des associations et en s’appuyant sur la technique psychanalytique, de pouvoir dénouer ce qui se cristallise ainsi et prend une forme si contraignante.

Contacter Marine Lalonde pour prendre rendez-vous avec une psychothérapeute, à Paris - Bastille, spécialisée dans les névroses obsessionnelles et les troubles obsessionnels et compulsifs - TOCs.
Contactez-nous